Chargement des résultats
©frédéric iovino

Lied Ballet

Création 2014

16/05/2017 - 20h00 > CENTRE NATIONAL DE DANSE CONTEMPORAINE - LE QUAI, ANGERS

Lied Ballet est une pièce d'aujourd'hui qui croise deux formes majeures de l'époque romantique : l'une chorégraphique, l'autre musicale.

Utilisant les textes des lieder comme livret et comme source première de l'écriture chorégraphique, cette création pose ses empreintes sur les courants du passé, flirtant avec la composition narrative ou formelle du ballet, se glissant dans les mélodieuses thématiques chères au romantisme... La mort, l'amour, la nature, l'errance, la solitude, sont autant de points communs entre ces deux formes qui ont toutefois connu un parcours inversé : chants populaires devenus savants ou spectacles adressés à la bourgeoisie se retrouvant aujourd'hui dans les Zéniths tout en étant boudés par les arts " innovants ", le lied et le ballet questionnent par leurs évolutions distinctes la place du social et de la tolérance dans le milieu culturel.

Avec et à travers eux, je souhaite interroger « l’espace libre » possible pour la création contemporaine, convoquant ici les notions de patrimoine et de transmission, dans un climat artistique fragile où le spectacle vivant se voit souvent taché d'éclaboussures commerciales ou d'inaccessibilité volontaire.

Un premier acte, axé sur la force du geste simple, guidé par les vers et les rêves, rythmé par les photos post-mortem de l'époque victorienne, croise enfants disparus ou douce jeune fille pâle, bourgeoise esseulée au bord de la folie, poète maudit se courbant sous le poids du monde... Porté par les cordes insistantes de Chukrum, une pièce pour orchestre à cordes de Giacinto Scelsi, cet acte enracine une pantomime picturale et épurée, bousculée par le bouillonnement intérieur de l'interprète.

Un deuxième acte, sur des lieder de Berg, Mahler et Schönberg chantés par le ténor Benjamin Alunni accompagné par le pianiste Thomas Besnard, offre aux huit danseurs des partitions chorégraphiques précises et enlevées traçant les espaces, qui donnent échos aux variations, pas de deux ou de trois... que l'on connaît dans le ballet. Avec un rapport à la musique minutieux, cet acte questionne également l'idée d'une virtuosité d'aujourd'hui, qui n’est peut-être pas celle que l'on attend. La place est alors donnée aux qualités et aux singularités des danseurs, à l'interprète, ce qui est pour moi primordial... mais également à la poésie, au lyrisme et au plaisir de la danse. Un acte de résistance enchanté ?

Un troisième acte chorus, écrit sur une composition musicale de David François Moreau, dilue et recentre la question sociale, accélère le rythme, piège l'individu dans une boucle infinie, sur les pas des anciens, des inconnus, des disparus, des effacés… Il est toutefois porté par les nôtres, au moment même de l’action, dans une écriture sans échappatoire. Quand la même danse surgit différemment dans le même corps ou dans d'autres corps. Un acte de résistance et de références assumées.

La danse d'aujourd'hui n'est pas née de la dernière pluie.
Celle de demain le sait déjà.

                                                                                      Thomas Lebrun, mai 2014

 

Thomas Lebrun composed Lied Ballet through two extremely coded forms. Whilst treating codes and references playfully, this piece in three acts for eight dancers, one pianist and a tenor, renders a tormented and magnetic dance.

 

Les tournées

2017

16 mai - Centre national de danse contemporaine - Le Quai, Angers

 

2016

11 octobre - Teatro Bradesco, São Paulo (Brésil) - FranceDanse Brésil 2016
7 octobre - Teatro do Bourbon Country, Porto Alegre (Brésil) - FranceDanse Brésil 2016
5 octobre - Teatro Bradesco, Rio de Janeiro (Brésil) - FranceDanse Brésil 2016
31 mai et 1er juin - Théâtre de Cornouaille, Scène nationale de Quimper
1er avril
- Le Bateau Feu, Scène nationale de Dunkerque
5 février - Festival Danse émoi, Opéra Théâtre, Scène conventionnée pour la danse de Limoges

 

2015

4 décembre - Le Rive Gauche, Scène conventionnée, Saint-Étienne-du-Rouvray
29 novembre
- Théâtre des Bergeries, Noisy-le-Sec
26 juin - Festival Croisements, Shengjing Grand Theater de Shenyang (Chine)
23 juin - Festival Croisements, Théâtre de Kunming (Chine)
19 et 20 juin - French May Festival, Hong Kong
27 mai - Scène nationale d’Orléans
5 mai - La Rampe, scène conventionnée, Échirolles
1er et 2 mai - Macao Arts Festival, Macao
21 et 22 avril - Le Pavillon Noir, Aix-en-Provence
du 1er au 4 avril - Théâtre National Chaillot, Paris
26 et 27 mars - Scène nationale de Besançon
18 mars - La Comédie de Clermont-Ferrand, scène nationale
24 février -  Les Quinconces-L’espal, scène conventionnée, théâtres du Mans
21 et 22 janvier - Maison de la culture de Bourges, scène nationale

 

2014

13 décembre - Onyx - La Carrière, Saint-Herblain
24 et 25 octobre - Grand Théâtre, Tours
7 et 8 octobre - Maison de la danse de Lyon
du 6 au 13 juillet - Festival d'Avignon, Cloître des Carmes - CRÉATION -

 

Distribution

Chorégraphie : Thomas Lebrun
Interprétation : Maxime Camo, Anthony Cazaux, Raphaël Cottin, Anne-Emmanuelle Deroo, Anne-Sophie Lancelin, Matthieu Patarozzi, Léa Scher, Yohann Têté
Chant : Benjamin Alunni, ténor
Piano : Thomas Besnard
Musiques : Giacinto Scelsi, Alban Berg, Gustav Mahler, Arnold Schönberg
Création musicale : David François Moreau
Création costumes : Jeanne Guellaff
Création lumière : Jean-Marc Serre
Création son : Mélodie Souquet
Réalisation costumes : Jeanne Guellaff, Sylvie Ryser
Durée : 70 minutes

Production

Production : Centre chorégraphique national de Tours
Coproduction : Festival d'Avignon, Maison de la danse de Lyon, Les Quinconces-L’espal, scène conventionnée du Mans, La Maison de la Culture de Bourges, scène nationale, Scène nationale de Besançon, La Rampe-La Ponatière scène conventionnée - Échirolles, Association Beaumarchais - SACD
Résidence : Scène nationale de Cavaillon

Production réalisée grâce au soutien de la Région Centre-Val de Loire et de la SPEDIDAM

 

Partagez